RPG Twilight destiné à écrire la suite du dernier tome
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sang froid

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Sang froid   Ven 4 Déc - 16:00

Prologue:
Je me mettai à courir le long de la rue, poursuivie à tout jamais par des cris qui ne me quitteraient plus. Ce que j'ai fait est mal, j'en suis consciente. Mais je ne pouvais revenir en arrière, tout mon passé s'est effacé. Tandis que ma course continuait, j'hésitais. Plusieures solutions s'offraient à moi. Continuer de les servir... Ou mourir.

Chapitre un: Naissance d'un monstre.
Je longeai les murs, ralentie par la peur. La nuit était tombé depuis deux heures, et j'errai, ne trouvant aucune base pour me repérer. Des voix me parvirent d'un bâtiment moderne, recouvert de planches de bois. Je m'y avancait, histoire de trouver quelqu'un qui pourrait me renseigner. Lentement, je m'approchais et toquait à la porte.
Personne ne m'ouvrit. Je décidai donc d'entrer, en espérant que les personnes présentes à l'intérieur souhaiteraient me renseigner. Une fois à l'intérieur, je me plaquai contre le mur en poussant un cri d'horreur. Devant moi se tenaient mes camarades de classe, du sang sur la bouche, les yeux écarlates.
Ce fut Valentin qui s'approcha de moi. Contrairement aux autres, ses prunelles étaient voilées, clarifiées. On aurait dit qu'un film transparent s'y était déposé. Il me regarda, les yeux luisants. Figée par la peur, je me plaquait encore plus contre le mur. Il me saisit la main, et je fermai les yeux. Le sang jaillit, je poussai un cri. La douleur était telle que je m'écroulai par terre, cependant que Valentin buvait mon sang. Il donna un nouveau coup de dents dans ma main, puis s'arrêtta. Je crus que tout était terminé, que je pourrai rentrer chez moi et oublier toute cette histoire. Malheureusement, c'était impossible. A la seconde même où Valantin avait percé ma peau, mon passé s'écoulait, tel un filet de sang, et il m'était impossible de le récupérer.

Chapitre deux: Arrêt sur image.
Je poussai un nouvel hurlement. La douleur me transpercait de toutes parts. J'avais l'impression de brûler, comme si on m'avait jetée dans un brasier. Le feu gagnait chaque centimètre carré de mon corps, alors que je poussai des hurlements de plus en plus forts. En cet instant, je n'aurai souhaité qu'une chose. Mourir. Mais n'étais-ce pas en train de m'arriver? N'étais-je donc pas en train de gagner l'Enfer? Je ne pouvais tirer que cette conclusion. Un voile noir plaqué devant mes yeux m'empêchait de voir. Le feu rugissant m'empêchait d'entendre. Je me sentais seule, perdue dans mon esprit, sans aucun repère, sans aucune perche où m'accrocher. Soudain, la douleur disparut. Je poussai un soupir de soulagement, qui se tranforma en hurlement. La douleur se concentrait sur mon coeur, tentant de l'arrêtter. Je mourrais. Sans pouvoir y faire quelque chose. Je ne l'avais pas décidé, c'était le choix d'un autre. Pas le mien. Je n'avais pas voulu cela. Soudain, mon torse se souleva, mon coeur émit son énième battement, et tout s'arrêtta.
J'étais morte.

Chapitre trois: Retrouvailles mouvementées.
Je ne réagissais plus. A quoi bon, les ténèbres m'avaien gagnées, mon coeur s'était arrêtté, et personne ne s'en souciait. J'étais morte. Ma vie m'avait été retirée, rien ne me ralliait à la terre. Soudain, j'etendis des exclamtions étouffées.
- Julie! Julie! Vous croyez qu'elle est morte?
- Bien sûr. Comme nous tous.
Des éclats de rire retentirent dans la pièce. Je secouai la tête.
- Elle bouge! Julie! Ca va? Dis nous quelque chose!
- Quelque c-chose...
J'ouvris lentement les yeux. Toute la pièce était différente. Je distinguai chaque grain de poussière, chaque rayure sur le bois, chaque craquelure sur les fenêtres. Mon estomac se tordit en deux. Je remarquai le sang séché sur ma main. Aussitôt, je l'amenai à ma bouche et passai ma langue dessus, jusqu'a ce qu'il n'y ai plus une seule goutte de sang. Horrifiée, je posai mes yeux sur Valentin.
- Minute! Ne me dis pas que je suis un...
- Julie!
Ce cri percant provenait du jardin. Je m'y précipitais, pour me retrouver face à ma mère qui me serra dans ses bras.
- Mais qu'est-ce qu'il y a, maman?
Elle me regarda avec des yeux ronds.
- Ca fait deux jours que tu es partie! Tu n'imagines pas à quel point... TES YEUX!
- Ben quoi?
- Ils sont... Ils sont... Ils sont tout rouges! Et tu as du sang sur la bouche!
Je levai mon bras et essuyai me bouche d'un revers de main. Ma mère poussa un autre hurlement.
- C'est quoi ce truc sur ta main?!
Avant même que je puisse dire un mot, Lou-Anne sortit de la maison.
- Bonjour madame. Julie est venue passer le week-end chez moi. Je vous ai laissé un message sur le répondeur.
Ma mère la regarda, incrédule.
- Mais qu'en est-il des yeux rouges et de la cicatrice sur son bras?
- Mon père est cinéaste. Il nous a prêté quelques accesoires.
- Ah... Julie, enlève-moi ça et viens. Nous rentrons à la maison.
Je ne fis que mettre mon manteau et rabattre ma capuche sur ma tête. Je rentrai chez moi et m'enfermai dans ma chambre, que je ne quittais pas de la journée.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sang froid   Ven 11 Déc - 20:48

Chaitre deux: Indifférences.

- Julie! Viens manger!
- Nan.

Deux jours. Deux jours que je n'avais pas quitté ma chambre. Deux jours que je n'était plus moi-même. Deux jours que je refusais d'avaler de la nourriture humaine. J'avais passé deux jours sur mon lit, sans bouger, sans dormir. Je ne pouvais plus dormir. Impossible de fermer l'oeil. Lou-Anne m'avait appelée àplusieures reprises, mais je n'avais pas décroché. Après tout, c'était à cause d'elle et de sa bande que je n'étais plus humaine! Lorsque j'étais rentrée chez moi dimanche soir, j'avais failli pousser un hurlement. Je m'étais examinée dans le miroir de ma chambre. TOUT mon physique s'était modifié. Peau pâle, presque blanche, yeux rouges, beauté parfaite. Ma peau luisait au soleil, prenant des reflets adamantins, et, comble de malheur, ma voix ressemblait à un joli carrillon de clochettes. J'avais passé tout le reste de mon temps à vérifier sur internet. J'avais raison. J'avais été vampirisée par mon meilleur ami. Catastrophique, horrible, déroutant... Et fantastique. J'étais juste choquée, et je ne pensai qu'a boire du sang. C'est pour ça que j'évitais de sortir deme chambre. Je risquai d'attaquer ma mère, ce que je n'avas vraiment pas envie de faire. Un nouvel appel de ma mère me sortit de ma rêverie. Elle était juste derrière la porte de ma chambre.

- Julie, qu'est-ce qu'il s'est passé chez Lou-Anne? Depuis ce week-end, tu ne réagis plus. Tu ne dors pas, tu ne manges pas, et moije m'inquiête. Tu sais, je peux comprendre tes problèmes, tu grandis, tu deviens ado... Mais tu sais que tu peux m'en parler.

Hésitante, je répondis de ma voix chantante

- Oui maman. Mais ce n'est pas ça. Cela n'a rien à voir avec ça. Tu ne peux pas comprendre, c'est trop compliqué...
- Enfin, ma chérie, dis-moi ce qui se passe... Même ta voix est modifiée... Tu comprends mon inquiêtude... Dis, tu n'es tout de même pas enceinte?

Je poussai un soupir. Ce que les conclusions de ma mère pouvaient être dépourvues d'intelligence!

- Non, maman. Ne t'inquiête pas... Ce n'est pas ça...
- Laisse-moi entrer au moins.

Je me mordis la lèvre, ce qui la fendit légèrement. La coupure disparut rapidement. Je m'approchai de la porte, et tournai la poignée. Ma mère s'engouffra dans la pièce, tel un souffle de vent. Je refermai brutalement la porte qui sortit de ses gonds sous la force du choc. Je la remis en place rapidement, et la fermai normalement, sous les yeux horrifiés de ma mère.

- D-depuis quand est-ce que t-tu casse les portes.
- Depuis dimanche.
- Je croyais t'avoir demandé d'enlever ces lentilles. Pourquoi ne m'as-tu pas obéi?
- Parce que ce ne sont pas des lentilles, dis-je d'une voix très calme.
Elle poussa un hurlement percant.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
 
Sang froid
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Monture sang-froid et homme lézard
» Sang froid elfe noir, commenkonfé ?
» ϟ Garde ton sang froid ϟ GROUPE II ϟ Event 2 ϟ
» Décors and now Waaagh Woodoo premier boy schéma test
» Comment apprendre à garder son sang froid en cours de maths

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fragment d'Eternité :: ~Hors Jeu~ :: Créations :: Fanfictions-
Sauter vers: